pinocchioiyutityuJe dois me confesser mes pères. J'ai pêché. Je n'ai pas bloggé dimanche. Et pour cause, je corrigeais des copies, plannifiais tous les cours de la semaine, faisais mon classeurs de standards d'NQT, faisais de la paperasse, rangeais mes papiers qui trainaient depuis 2 semaines, j'ai eu une vie sociale. Alors voilà, je ne sais pas comment, j'ai dû être victchime d'un espace spatio-temporel mais je me suis retrouvé vendredi soir et sans que je comprenne quoique ce soit, me voilà dimanche soir bien occupé.. mais pas à bosser. Oops. Du coup, j'étais défoncé ce matin, un vrai cadavre ambulant.

Alors là, tu te dis: le sac est resté intact entre le vendredi aprem et le lundi matin (comme depuis 2 semaines erm..) Là, tu te dis: je vais être dans la mémerde. Et tu as presque raison! Alors que faire? Ben tu fais genre. Je suis allé à l'école, sans rien avoir préparé. Mais quand je dis rien, c'est NADA. C'est de pire en pire. Déjà, paye ta matinée: je consulte mes e-mails et pim pam poum. Une mère se plaint d'une lettre que j'ai envoyé à son chérubin et joue sur les mots. Alors je la fais à l'anglaise:"I'm sorry you felt this way. However..." non mais!! Après j'ai improvisé un cours à mes 5ème haut niveau sur la conjugaison. L'heure est passée. Puis j'ai eu une réunion avec ma mentor, on a discuté du fameux document de mercredi (LE document de la mort qui tue qui a plombé ma semaine dernière) qui est truffé "d'anomalies" selon ma chef. Et les anomalies, viennent de moi. Donc j'ai dû me retaper ce p*tain de doc..

Puis j'ai eu mes bas niveaux de 4ème de l'enfer et j'ai joué à des jeux sur le sacro saint linguascope. Ils m'ont donné du fil à retordre, j'en ai gardé un à la fin pour écrire un mot pour ses parents sur son agenda. Qu'il n'avait pas soit disant. Je lui ai fait vider son sac. Rien. OK, je vais écrire un mot sur papier libre et l'envoyer à la boite postale. Sauf que quand je lui ai dit qu'il pouvait partir, il s'est levé, et il y avait quoi sous son gros cul de merdeux?! Son agenda qu'il avait caché. Alors là, je lui ai passé un savon. Non, le méga savon. En lui disant que son attitude était DEGOUTANTE et qu'il n'était même pas courageux pour me dire les choses en face et être honnête et assumer jusqu'au bout son comportement. Il n'en menait pas large. Bref. S'il n'y avait eu que lui..

Après j'ai eu mes 6ème. Et là, sérieux, portable montre en main, BAD [efficient] TEACHER EN ACTION: 3 minutes avant le cours, j'ai télécharger un bon vieux powerpoint sur TES.co.uk et des worksheets sur linguascope. Et VOILA!!!! Entre temps une prof avec qui je partage une classe est venue me voir pour me dire combien elle avait été agréablement surprise que nos élèves connaissent la conjugaison et savent reconnaître un verbe conjugué d'un infinitif. Et que je suis bien le roi de la grammaire. Et oui, 2 semaines de non planning à faire des verbes, ça paye! lol! Du coup j'étais content genre je suis pas un prof de m*rde au fond hein! Enfin pas pour tous, car...

Avant de partir de l'école, je suis tombé sur les brochures d'une classe de français d'une autre prof où des élèves ont écrit, dans la langue de Molière:"Mr. Bad Teacher est un mauvais prof car il crie, il explique mal. Il nous traite comme des animaux [big loooooooooool] et nous fait écrire tout le temps. Cependant, il aime les enfants [eww trop pas quoi!!] Ses cours son ennuyeux." Alors, ces élèves là, je vais les choper sans qu'elles comprennent. En fait, ce sont des filles de ma form avec qui j'arrête pas de me choper et à qui je n'enseigne absolument pas. Alors at'tends que je les fume à la récré!!! Je les traite comme des animaux? J'crois pas, moi, les animaux, je les adooooore et les traitre trop bien =) Non, je les traite comme de vulguaires enfants irrespectueux, point barre.


PS: point positifs:

1/ j'ai survécu

2/ j'ai posé mon jour pour ma cérémonie de remise de diplôme de PGCE (oui, je vais prendre un jour entier tiens!)

3/ y'a grève mercredi prochain =) (non rémunéré :(

4/ vous avez vu, je parle plus de démissionner depuis longtemps! Croisons les doigts que ça dure!