punishmentLes gens, on est en semaine avant les vacances, j'aurais dû le prévoir. Quoi?! L'observation de m*rde. Les enfants étaient tout bonnement excécrables. Et pourtant, c'était mon haut niveau 5ème, ma vitrine. Ils n'ont pas arrêté de parler, ils ne voulaient pas tous faire le boulot, ils s'affalaient sur les tables, une m'a vraiment, MAIS VRAIMENT, gavé (elle, elle va plus particulièrement payer!) A la fin, ma collègue est venue me dire que c'était bon. Mais je ne la crois pas, c'était à l'anglaise. Je n'étais pas content DU TOUT. Alors jeudi, dernier cours avant vacances, ils vont taffer leur race. RAF. (rien à f..) Sinon le cours en soi, ça a été, j'ai fait sur le modèle du cours de mon entretien, ça a été. J'ai le feedback demain aprem, donc à suivre...

A part ça, mes collègues m'ont tous félicité :) Une prof particulièrement. Elle m'a dit qu'elle avait bossé à l'école d'à côté, celle qui n'estp as grammar, mais juste "high", le zoo. Elle m'a dit que c'était son baptême du feu NQT, que là-bas, ils ont vraiment rien, que c'est horrible. Moi j'ai ajouté:"pire qu'ici?!" apparemment, oui... Pour moi cette école-là, c'est déjà horrible, je ne peux concevoir travailler dans un pire endroit. Pourquoi s'infliger ça? Pourquoi alors qu'en Angleterre on peut "décider" de l'école où on veut bosser?! Je préfère largement avoir un taf alimentaire en attendant et être sélectif que de prendre le premier poste venu dans une école de cas soc. Oui j'ai eu de la chance (ou le travail a payé plutôt). Cette prof est restée 6 ans et demie là-bas quoi! Comment? Pourquoi?! Je voyais la tristesse dans ses yeux. Elle termina sur:"ici c'est beaucoup mieux, vraiment mieux." Wow. Cette prof aura connu pendant toute sa carrière des écoles à cas soc et n'aura jamais enseigné dans un vrai environnement propice au développement de la connaissance. . . Pensez que je suis naïf mais j'ai dû mal à comprendre ça. Le reste des profs était content pour moi et j'avais du mal à trop étaler ma joie, j'avais pas trop envie de faire des jalousies.

Autrement niveau cours, j'ai fait de la garderie, mon plan jusqu'à la fin. Il ne me reste plus qu'une observation courant juin et VOILA! FINI LE NQT!! Je sens la fin approcher, les gamins aussi, c'est de pire en pire niveau attitude. Quelle année.. J'ai eu mes 4ème de l'angoisse, j'ai fait faire des posters. En une heure, la plupart n'ont réussi qu'à écrire un mot dessus le papier "Enlatera" (=Inglaterra) ou bien "Madrid" . . . je n'exagère pas. Une heure. Voilà ce que je me tape quoi. . . Quant aux 6ème, direct salle d'ordi, quiz sur un site. . . on va pas se fouler! J'ai retrouvé tout le tas de contrôle que mes classes ont fait vendredi en mon absence. Affligeant. Mes bas niveaux ont fait de la m*rde, ça m'écoeure. J'ai mis du temps, j'ai essayé de les pousser, de les faire réfléchir. J'ai TOUT fait pour faciliter, jusqu'à leur donner un texte bateau où ils n'avaient plus qu'à remplacer les mots soulignés.. Malgré ça, en une heure, ils ont pondu en moyenne deux phrases sur ce qu'ils mangent ou boivent, des phrases incompréhensibles et de niveau si bas. Ca m'écoeure. Ca me désespère et me fait dire que oui, à part 2 ou 3 qui essayent vraiment (et peut-être ça vaut le coup dès lors) le reste.. est inutile. Une perte de temps. A quoi vont-ils servir? Ca me dégoûte. Ils me font perdre mon temps et le leur, ils seraient tellement mieux en sections techniques. Ou les faire redoubler. Car au pays magique de l'enseignement britannique, le redoublement n'existe malheureusement pas.

Je vais terminer sur une note positive, il fait beau et hier j'ai chopé d'énorme coups de soleil sur les épaules, du coup avec mes sacs sur le dos, ça a été "ouch ouch ouch. f*ck f*ck f*ck" toute la journée. lol.