OK je vais me faire gentil et mettre un term à votre suspense... L'entretien.. je vais essayer de faire court mais détaillé à la fois!

RDV à 8h. Chemin vers l'école. Deux pensées: 1/ j'ai plus envie d'avoir le taf, je veux celui en 6th form college donc je vais saborder ma journée [paroles non productives et made in procrastination sachant que je suis perfectionniste et ne pourrais pas le faire!!] et 2/ ceci pourrait être le chemin vers mon taf, un chemin que j'emprunterai bien des fois, possiblement, dans un futur hypothétique. Le chemin m'emmène vers des coins inconnus de la ville, boisés, résidentiels. Bonne impression, je suis dans une autre ville!

Denise RichardArrivé à l'école, les candidats sont là. La prof academy a commencé. On se détaille en un éclair. Habits. Comportement. Apparance. Serait-ce un candidat dangereux? On est 5. 3 filles, 2 mecs. Une Française transparente, elle ne va pas l'avoir, c'est sûr. Une Anglaise très basique, elle, elle ne l'aura pas. Un gars, lui, il ne l'aura pas, pas sûr de lui. Et Denise Richard. Ou son sosie! Denise, elle, c'est une requin(e). Elle, elle en veut. Elle, elle fait son Anglaise dans ce qu'il y a de plus carrieriste. Elle, je vais devoir faire un jeu de destruction psychologique. C'est ce que je vais faire toute la journée pour semer les graines du doute dans chaque esprit. Ouais, je veux un taf, je l'aurai. Ou pas.

Direct, je me fais démarquer. La prof française qui part vient direct vers moi, ignore les autres, "tu es français c'est ça?" et elle commence à discuter avec moi, comme de vieux potes, en français, ignorant le reste des candidats. Je me suis senti un peu géner mais c'est le jeu ma pauvre Lucette. Puis pareil, la Chef de Département vient et direct, elle me sert la main en premier - j'étais pourtant au milieu du groupe. Elle ignore complétement la transparente et Denise. Yes!

amanda-woodward-posterCa va commencer. On se "détend" dans la salle des profs. On se scrute, on se juge, on se gauge. Je sème ici et là mon expérience, mes atouts, mes entretiens, mes succès pour leur faire peur et les renvoyer à leur inexpérience. En effet, 3 sont PGCE et 1 en NQT. J'ai l'avantage direct. Ca semble marcher :) Pression psychologique. Puis je leur parle, se rapprocher pour mieux écraser... Moi, Amanda Woodward? Oui. Je sais ce que je veux et je ferai tout pour l'obtenir >;-) Première étape: entretien avec le principale. Super sympa, approchable, et sexy!! pas cyborg surtout!! Puis visite de l'école par 2 élèves sélectionnés. Bien sûr, ces élèves seront par la suite sondés sur notre attitude avec eux. Car n'oubliez pas, un entretien, c'est Big Brother, on est surveillé dès la première minute à la dernière. Je suis en tour avec Denise. Elle se jette sur la fille et fait genre la meilleure amie. Moi du coup je prends à parti le gamin et pose des questions, parfois répétant celles de Denise. Ouais, à la guerre comme à la guerre. "Et tu aimes ton école? Et c'est quoi ta matière préférée? Et ton prof? Tu veux faire quoi plus tard? Et quand tu pètes, ça sent quoi? etc."

Un mot sur l'école. Du silence. Pas de gamins qui gueulent, qui courent, qui insultent. Une attitude respectueuse. Des gamins qui écoutent, qui ne crient pas en cours. Qui participent. Des biens élevés. L'école en elle-même est vieillote mais sympa. Et la "cours de récré" OH. MON. DIEU. Ils ouvrent la porte, et là, un champs verdoyant - sous le magnifique soleil. Oui, un champs, une prairie. C'est la cours! Des arbres, des élèves sont dessous à étudier en silence. Il y a même des classes en exterieur pour l'occasion. Les gens, les enfants, ils se plaignaient même pas, ils remettaient RIEN en question. Ils suivaient. Le prof est respecté! WOW! Une vraie école comme j'en voulais depuis le PGCE.

Ensuite je devais enseigner. Je dis devais car ils ne sont jamais venus me chercher! Imaginez l'angoisse. Je devais enseigner 30 minutes. Rien. Erreur d'emploi du temps. On me décale mon entretien individuel et leçon à la fin, en dernier. Je serai le seul à rester jusque dans l'après-midi. Entre temps, l'attente. Je discute avec la transparente, sympa. L'Anglaise, inutile. Le mec, sympa mais sans relief également. Denise, qui ne lâche RIEN. Auncune info sur les questions qu'on lui a posé à l'entretien individuel, RIEN RIEN RIEN. Elle sait que l'information c'est le pouvoir. Mais moi aussi!!! Les autres eux, lâchent tout! A leur détriment, mais ça, ils le sauront plus tard.

Puis vient l'heure de la leçon. La pression. Je suis rentré dans la salle, et.. "I owned the class" Tout le stress d'avant, disparu. J'étais en mode prof. C'est mon domaine. Je maîtrise. Allez, bam bam bam. J'avais prévu énormément de trucs, tous m'ont dit que j'aurais pas le temps de tout faire. On pari? Les gamins, génialissimes. J'ai posé des questions de grammaire, ils ont répondu direct, c'est allez super vite. J'ai TOUT fait! Même eu le temps au début de leur faire écrire vite leur nom sur des étiquettes! TOUT TOUT TOUT. J'ai balancé la méga sauce, j'ai jamais été aussi efficace: activités, jeu, blague, grammaire, peer assessment, pair work, assessment for learning, niveaux, questioning techniques, prononciation, etc. TOUT TOUT TOUT. Rien à ajouter! 30 minutes plus tard, c'était fini, j'ai fini par une note positive, en leur disant qu'ils avaient été impressionnant et on s'est donc applaudi. VOILA! =) Ca, c'était fait!

939c5bfaNext? L'entretien individuel. Entre temps, les autres candidats avaient fini donc ils se sont barrés. J'étais seul. J'ai pu voir la mère de la NQT de sciences avec qui je bosse chez les cas soc. On a bien discuté. J'ai aussi parlé avec un prof remplaçant et une assistante. Aussi les secrétaire, ma botte secrète. TOUJOURS charmer les secrétaires!! J'ai dû rester au déjeuner, du coup la secrétaire est allée m'acheter un sandwich avec un cookie!! c'est pas TROP gentil?! Puis l'entretien arrive. Moi j'étais chez moi. A l'aise. Je suis à une longue table. Autour, scrutant le moindre geste, la chef de département de langues, le principale, la sous principale, un membre du "governing body" qui régit l'école. C'est parti pour la salve de question.

Cash, première question: Pourquoi pas enseigner en France? j'ai failli éclater de rire. Je commence par où?! Lol! Ensuite dans le désordre: comment on prononce ton prénom? (facile celle-là à répondre!) comment tu plannifies pour les élèves surdoués? tu fais quoi si un gamin veut te confier un lourd secret? quel est ta technologie préférée? qu'est-ce que tu peux offrir à l'école/département? quelles sont tes forces et faiblesses? parle-nous d'une leçon que tu as trouvé réussie? pourquoi? pourquoi avoir choisi notre école? qu'est-ce que tu fais si un élève défie ton autorité? (LOL alors celle-là, j'ai bien failli me faire n*quer quand j'ai mentionné le fait que c'est arrivé quelque fois cette année!! j'ai retourné le truc trop bien :D) etc.

Je leur ai servi leur soupe. J'ai répondu ce qu'ils voulaient entendre. J'ai la tchatche. Je suis rôdé. Aucun blanc, j'ai répondu à tout, j'ai mentionné tous les mots clés. Voilà, 13h45. Fini. Je rentre chez moi, je passe par une zone magnifique, verdoyante, terrasses, cafés, petites boutiques. Je me vois déjà y vivre. Entre temps le college tente de me contacter pour un entretien jeudi prochain.. Je rentre chez moi, épuisé. J'attends LE coup de fil... il finira par arriver vers 16h. Ring ring...suspense, coeur qui bat à fond.

"Super Bad Teacher? On voudrait vous offrir le poste de prof de français dans notre école :-)" [et vous refaire devenir le Super Teacher que vous étiez] WOooooooooooooohoooooooooooooooooo J'ai accepté ni une ni deux!!! :)) J'étais trop content, je dansais dans mon boxer. Une grammar school!! Le rêve!!!!!!!!! J'ai toujours dit que je voulais soit ça soit un lycée! J'étais aux anges!!!!! Fini l'école de cas soc!! Je me suis senti revalorisé, à ma juste valeur. J'ai senti que j'avais impressionné, que mon travail valait quelque chose!!! Finis les cas soc, les observations où on me casse, les gamins détestables. FINIS FINIS FINIS!!!!

J'ai envoyé X SMS à tous et à ma chef qui m'a juste dit:"super, tu le mérites" Je me demande si elle n'est pas dégoûtée de voir que je pars du département et que je pars de l'école. Ca la renvoie à sa condition. Les autres profs de mon département ont été vraiment super gentils. :) Bref, j'ai eu un taf.