2227737813_1BONNE ANNEE!! Je suppose que c'est comme ça que ça devrait commencer..

Bonne année?! A quoi bon souhaiter ça? Genre, si on le souhaite pas, on va avoir une année de pourritude (en plus?)

Quand je regarde 2011, je me dis que c'est sans doute l'année la plus difficile et challenging (comment traduire ce mot d'ailleurs? pleine de défi??) de toute ma vie. S'il y a bien une année que j'aimerais oublier voire effacer, ou presque, dans ma nouvelle vie (oui genre j'ai eu plusieurs vie, je sais.. je suis un chat!! quetru de ouf!) ce serait celle-là.

D'abord il y a eu ce fichu PGCE jusqu'à FIN juin. Au programme: 2 placements, plus d'observations, plus d'attentes, plus de jugement encore et toujours, plus de classes, plus d'essays, plus d'allers-retours donc plus de bus, plus de fatigue, plus, plus, et encore plus. Mais je suis fier d'avoir battu ce p*tain de PGCE. Un truc que je n'aurai plus JAMAIS à faire. Un truc de malade. Maintenant, quand les gens me demandent ce que je pense du PGCE, je réponds: sois sûr(e) de bien vouloir le faire, car non seulement c'est sacrifier 2 années (PGCE ET NQT!) mais ça demande beaucoup d'investissement personnel et mental. Mais ça reste une excellente formation, du moins à l'université où j'ai été. Perso, si j'avais su ce que c'était, je ne l'aurais jamais fait. J'y suis allé un peu à la genre: mais c'est bon, rien n'est impossible. Ces Anglais se plaignent genre c'est dur, mais on est Français, on a plus de méthode.. En effet, mais quand même!

J'ai réussi à décrocher in extremis un taf, lors de la dernière semaine d'école en juillet. Moi, à l'arrache.com?? :-) J'étais en compétition avec 3 autres Français et une copine de PGCE, donc no pressure. Mais j'l'ai eu ce taf!!! A moitié-content, (car je sais qu'au fond le secondaire, j'en veux pas! mais quand bien même, la thune + NQT, moi vouloir.. chui maso!) j'ai ensuite taffé tout l'été dans un institut. Même si ça m'a privé de grandes vacances au soleil, ça reste un super moment. Un vrai plaisir. Je me suis bien éclaté avec mon acolyte et j'ai fait la rencontre de gens extraordinaires qui m'ont inspiré, dans une période difficile.

Puis il y a eu la RENTREE. Le moment crash test. Bon ça, vous l'avez vécu. Le premier term d'un NQT, c'est un peu comme faire aterrir un Boing 777 (je sais pas pourquoi un 777 précisemment, je me dis que ça doit être un gros avion) ou un airbus 380 les yeux bandés. En ayant les moteurs qui lâchent. Et une dépressurisation. Et les roues qui ne veulent pas sortir! Oui, tout ça. Et ça dure 4 mois. Mais j'ai réussi et me voilà!!! :-)

Niveau perso, ça a été très chaotique avec une bonne dépression comme il a fallu, et des mauvais moments en plein milieu du PGCE, mais des amis heureusement toujours présents pour faire remonter la pente :-) Donc ce sera le point méga positif de l'année, les amis :-) Ils savent qui ils sont. Et aussi les voyages, car malgré l'emploi du temps de ministre que je me suis payé, j'en oublie jamais les voyages et la vie sociale! Alors mes voeux présidentiels de 2012?

*Finir mon NQT avec brio (c'est qui brio?!)

*Voyager plus (sans gagner plus)

*Trouver un poste à mi-temps (genre 2 ou 3 jours) dans le secondaire pour avoir une base salariale

*Plus bosser à l'institut (qui reste mon objectif de carrière)

*Rentrer en master FLE (et directement en M2 si possible en validant mes acquis)

*Plus de moments délires avec les amis

*DU SOLEIL - car la pluie et le ciel toujours gris, là, j'en peux plus!

Et vous, comment a été 2011? Quels sont vos voeux pour 2012? Quoiqu'ils soient, j'espère que tout se réalisera avant la fin du monde comme m'ont rappelé mes élèves dès 8h du mat'.

Sur ce, je vais vous poster ma magnifique journée de rentrée made in 2012, qui semble de bonne augure!..