Les gens, on est le 13 mars, j'ai perdu la volonté de vivre comme on dit ici. Sérieux, j'ai de plus en plus de mal à me lever, j'ai de plus en plus envie de me faire porter pâle. Je me fous de tout. Preuve en est, je suis observé jeudi matin première heure. On est mardi soir, RIEN n'est préparé. Pourtant je devrais déjà avoir tout de prêt et peaufiner les détails. Hmm non.

Mais voilà, je fais une rebellion mentale. Je m'explique. Ca fait depuis ce début de foutu PGCE (09/2010) que j'ai l'impression de mentir, mentir à mes mentors, à mes tuteurs, à mes collègues. Prétendre que le secondaire c'est ma voie, mon kiff, ma passion.. C'est faux. Les gens, tout ce que je veux c'est ce fichu QTS qui fera de moi un prof à vie, et celà partout dans le monde... Il me reste 4 mois à tirer, et faire un taf qui ne me plaît absolument pas, j'ai du mal. D'habitude je pars. Comme d'hab... Alors je vais ENCORE prendre sur moi en attendant la libération mi juillet... si si. Deux ans de parenthèse désanchantée.

Autrement ma journée fut. 4ème de l'angoisse + enfer, rien à fiche.. puis 6ème je leur fais faire des posters (j'ai PAS envie d'enseigner) puis 5ème de l'angoisse où on m'a envoyé, sans m'avertir, un GROS cas soc qui s'ajoute à la liste de ceux déjà acquis... Il sera dans ma classe en garderie jusqu'à Pâques, car il est exclu de l'autre bâtiment. Donc on me le refile avec mes bottom sets (bas niveaux) NORMAL j'ai envie de dire. Sur ce. Bonne nuit.

PS: toujours pas de nouvelles de mon syndic..